Attaque contre Sonko à Ziguinchor : Yewwi Askan Wi « se donnera les moyens de protéger ses leaders, militants et sympathisants »

Attaque contre Sonko à Ziguinchor : Yewwi Askan Wi « se donnera les moyens de protéger ses leaders, militants et sympathisants »

Réaction de Yewwi Askan wi sur l’attaque de Ziguinchor
L’attaque d’une rare violence perpétrée hier à Ziguinchor contre Ousmane Sonko et ses partisans par des proches de Doudou Ka, a exacerbé la tension entre le pouvoir et l’opposition. Depuis hier, le ton est monté des deux camps. La coalition Yewwi Askan Wi dont Ousmane Sonko est un des leaders, a condamné avec la dernière énergie cette « attaque lâche et barbare ». Dans un communiqué, cette coalition de l’opposition qui ne semble pas s’inscrire dans une désescalade, entend se donner « les moyens de protéger ses leaders, militants et sympathisants contre toute attaque ».  
 
«Des nervis armés de gourdins, de barres de fer et toutes sortes d’armes blanches, ayant visiblement l’intention de faire mal, ont organisé cette attaque qui a causé de nombreux blessés dont certains grièvement. Des images et vidéos prises sur les lieux montrent ces nervis scander à haute et intelligible voix le nom d’un leader politique local, membre de l’APR, sans doute traumatisé par les milliers de Ziguinchoroises et Ziguinchorois qui accueillent le leader de Pastef dans tous ses déplacements dans la ville », peste la coalition Yewwi Askan Wi qui signale que « l’irréparable aurait pu se produire si les agents de la sécurité d’Ousmane Sonko n’avaient pas fait preuve de sang-froid et de responsabilité ».
 
Selon Khalifa Sall et Cie, « il ne fait désormais aucun doute que le régime de Macky Sall a opté pour la violence, la terreur et l’intimidation comme arme politique ». « Sa stratégie consiste à assurer une protection complète à ses partisans, quels que soient leurs forfaits, en instrumentalisant la justice et les forces de défense et de sécurité pour servir ses intérêts politiques », martèlent-t-ils.
 
Informe l’opinion nationale et internationale qu’elle « ne suivra jamais le régime de Macky Sall dans sa stratégie de haine et de destruction », Yewwi Askan wi tient « toutefois à affirmer, avec force, qu’elle ne se laissera pas agresser sans réagir ».
Politique