Samuel Eto’o : « Si je ne peux pas défendre mon continent… »

Samuel Eto’o : « Si je ne peux pas défendre mon continent… »

Samuel Eto'o :

iGFM (Dakar) Partenaire de « La Holding Bag’O, une société évoluant dans l’industrie du transport aérien, Samuel Eto’o a déclaré, mercredi, à Dakar qu’il a accepté cette collaboration pour défendre les intérêts du continent africain.

« Il est temps de montrer aux jeunes africains qu’il est bon de voyager ensemble et surmonter pour voir un autre visage de cette Afrique, que celui des guerres. Merci de la confiance et j’espere que aurez ce que vous attendez de moi », a dit d’emblée l’ancien attaquant des Lions indomptables.

« Je défends d’abord ce qui sort de l’Afrique »

L’ambassadeur-partenaire de Bag’O dont l’objectif est d’enrichir le voyage, a par ailleurs ajouté : « C’est un bon produit que nous n’avions pas sur le marché, mais je me retrouve avec des frères africains. Avant d’être Camerounais, je suis Africain. J’ai compris ce produit et j’ai fait ce voyage ensmeble. Et si on gagne on gagne ensemble. Montrer ce beau visage de l’Afrique que nous défendons », a soutenu Samuel Eto’o, lors d’une conférence de presse de prélancement des activités de Bag’O. « Je crois à ce produit, et à ce que nous avons à offrir. Il faut que le projet apporte quelque chose de nouveau. Je défends d’abord ce qui sort de l’Afrique. Nous avons un problème car nous ne croyons pas en nous. Je défends mon continent qui m’a tout donné. Si je ne peux pas défendre mon cotninent, personne ne le ferait à ma place. Donc, il est important pour moi de défendre un produit qui dépasse nos frontières », a conclu Eto’o qui accepté de colloborer avec Kéba Touré, président de « La Holding Bag’O » et le Directeur Général Pape Moukhamadou Touré.

Galerie photos

 

ACTUALITE