Surpris par des applaudissements des femmes politiciennes,  Sérigne Bass Abdou Khadre dans tous ses états:

Spread the love

«À l’intention de celles qui applaudissaient, je vous recommande que cela ne vous arrive plus. Ici à Touba, nous n’avons pas cette habitude de célébration»

Serigne Cheikh Bassirou Mbacké  Abdou Khadre n’a pas été du tout tendre ce lundi avec la délégation conduite par le ministre de la femme, Ndèye Saly Dieng Diop qui venait solliciter des prières pour la réélection du Chef de l’Etat en 2019.

Ces femmes politiciennes issues de la coalition Benno Bokk  Yakkar ont profité de leur face-face avec le guide religieux pour applaudir, jubiler et s’adonner. Une attitude qui a poussé le porte-parole du Khalife général des mourides de sortir à ses gonds.

«À l’intention de celles qui applaudissaient, je vous recommande que cela ne vous arrive plus. Ici à Touba, nous n’avons pas cette habitude de célébration. Cette manière de procéder est le propre des manifestations politiques. C’est comme disait Serigne Modou Bousso Dieng, il ne s’agit point de congrès ici, surtout en ces lieux où on est certain d’avoir Serigne Touba en face.  Par conséquent, que celles qui voudraient célébrer leur plaisir aillent le faire ailleurs où le fassent de façon appropriée», a-t-il dit.

Puis il ajoute : «Quiconque se mettrait à le refaire, nous serions obligés de l’expulser. Les fils de Serigne Touba ne recevaient, ici, que ceux à qui ils vouaient beaucoup de respect. Nous savons que madame le ministre ne se serait jamais mis à le faire. Elle fait partie de la famille et elle sait comment se comporter en pareil milieu».

Mor Mbaye Cissé, 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinrssyoutube
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *