Mimi Touré Vs Thierno Alassane Sall : Le derby des anciens ministres

Mimi Touré Vs Thierno Alassane Sall : Le derby des anciens ministres

Mimi Touré Vs Thierno Alassane Sall : Le derby des anciens ministres

Le duel de la proportionnelle aura bien lieu. Il opposera entre autres candidats, deux anciens ministres de Macky Sall : Aminata Touré (Bby) et Thierno Alassane Sall (Aar Sénégal). Un derby aux multiples enjeux.

En lieu et place d’une confrontation Mimi Touré Vs Ousmane Sonko, c’est à un Mimi Touré vs Thierno Alassane Sall qu’on aura droit le 31 juillet prochain. La tête de liste titulaire de Yewwi Askan wi, Ousmane Sonko étant recalé par le conseil constitutionnel, le duel de la proportionnelle se jouera donc entre deux anciens ministres de Macky Sall : Thierno Alassane Sall, ancien ministre de l’énergie (tête de liste nationale Aar Sénégal) et Aminata Touré, ancienne premier ministre (tête de liste nationale Bby). Même si, notons-le, la liste des suppléants de Yewwi dirigée par Oumar Sy, un inconnu au bataillon, tirera à coup sûr son épingle du jeu. Du moins, si le même raz-de-marée qui accompagne les caravanes de Ousmane Sonko se matérialise dans les urnes dimanche prochain.

Ayant blanchi sous le harnais, tous deux, dans le giron du Macky, Mimi Touré et Thierno Alassane Sall soldent déjà leurs comptes avant le jour-j. Et c’est TAS qui est le premier à ouvrir les hostilités depuis les profondeurs du Sénégal oriental. En tournée à Tambacounda, l’ancien ministre rebelle rompt la ‘’solidarité gouvernementale » en taclant sévèrement son ancienne cheffe de gouvernement. « La dame au grand foulard qui dirige la liste de la coalition BBY disait que Macky Sall n’a pas droit à un troisième mandat. Aujourd’hui c’est elle qui vous demande de voter BBY. Cette dame en tant que juriste a peur de dire ce que dit clairement la constitution pour des raisons partisanes », ironise-t-il.

Du côté de Mimi, c’est silence radio. L’ancienne Pm, plutôt occupée à se crêper le chignon avec le rival hors course (Sonko), reste insensible aux attaques de TAS. Minimisant sans doute la capacité de nuisance de son ancien collègue au gouvernement. Quoi qu’il en soit, ces élections auront un enjeu capital puisque tous deux cherchent à se refaire une meilleure santé politique après avoir quitté le gouvernement de diverses manières.

Ayant démissionné avec fracas du gouvernement pour dénoncer la cession scandaleuse d’un gisement de pétrole au groupe français Total, TAS est en pleine traversée du désert. Recalé à l’étape du parrainage à la présidentielle de 2019, la vague Yewwi a récemment douché son rêve de devenir maire de sa ville : Thiès.

Mimi Touré : la gagne ou la mort politique !

Ce sont les élections de la dernière chance pour Aminata Touré. Défenestrée de la primature après sa cuisante défaite infligée par Khalifa Sall aux locales de 2014, l’ancienne colistière d’Adama Faye (l’autre beau-frère rebelle du président de la République) a toujours été bon coach (elle a gagné la présidentielle de 2012 et 2019 en tant que directrice de campagne), mais piètre joueuse. Elle avait purgé sa peine en acceptant le poste d’Envoyée spéciale du président de la République, une sorte de purgatoire, avant de revenir aux affaires au mois de mai 2019 comme présidente du Conseil Économique, Social et Environnemental. En novembre 2020, bis repetita ! Mimi Touré, éjectée de la tête du Cese sombre encore dans les ténèbres politiques avant que le président de Benno ne lance une bouée de sauvetage.  

La revoilà tête de liste de la coalition Bby aux législatives de dimanche prochain, pour jouer l’une de ses dernières cartes : donner à Macky Sall une majorité à l’assemblée nationale. Y arrivera-t-elle ? Réponse dimanche soir !

Politique