Mise en fourrière d’animaux en divagation : Le maire de Niakhène déchire l’arrêté du Préfet de Diourbel

Mise en fourrière d’animaux en divagation : Le maire de Niakhène déchire l’arrêté du Préfet de Diourbel
Spread the love

Single Post
Moustapha Sylla, Maire de Niakhéne
Une voix discordante s’est faite entendre après la décision du préfet de Diourbel, Ibrahima Fall, de procéder à compter de ce mercredi, et ce jusqu’au mois de décembre à des journées de mise en fourrière des animaux errants dans les rues de la commune de Diourbel. 
 
Moustapha Sylla, maire de Niakhène, commune située dans le département de Tivaouane a exprimé son désaccord.
 
« Je dois préciser que les mises en fourrière des animaux errants ne sont pas de la compétence des autorités administratives. Elles sont réglementées par le décret numéro 86275 du 10 mars 1986 dont l’article premier dit que les animaux trouvés errants dans les limites des communes ou des communautés, sont saisis et mis en fourrière par les soins des personnes et agents désignés à cet effet soit par l’administrateur principal dans les communes et chefs lieu de région, ou le maire dans les autres communes, ou par le président du Conseil rural dans les communautés rurales », précise-t-il.
 
Moustapha Sylla de souligner toutefois que « le décret numéro 86275 du 10 mars 1986 a été modifié par le décret 2007 1049 du 07 septembre 2007. Il comporte deux principales modifications. Avec la communalisation intégrale suite à la réforme de 2012, il est dit que les animaux trouvés errants dans les limites des communes sont saisis et mis en fourrière. La mise en fourrière est effectuée par les soins des agents ou personnes désignés à cet effet par l’organe exécutif de la collectivité locale. 
 
Donc au niveau des communes c’est le maire qui désigne. Le préfet n’intervient qu’au moment de la mise en vente qui doit se faire après une période d’attente de huit jours après la mise en fourrière. C’est vous dire que le préfet de Diourbel ne peut pas prendre des mesures pour mettre en fourrière les animaux errants ».
 
Le préfet de Diourbel, pour rappel, a pris la décision de procéder à la mise en fourrière des animaux errants, lors du Comité départemental de développement (Cdd) consacré à ce sujet, hier lundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *