» Took Fi, Tékki Fi « : La jeunesse de Kaolack en croisade contre l’émigration clandestine

 » Took Fi, Tékki Fi « : La jeunesse de Kaolack en croisade contre l’émigration clandestine
Spread the love

Single Post
Forum sur l’émigration Clandestine à Kaolack
Le Conseil régional de la jeunesse de Kaolack et la Fondation Konrad Adenauer ont organisé hier un forum sur le thème: « L’émigration clandestine : causes, conséquences et perspectives ». Un forum qui a eu pour cadre le conseil départemental de Kaolack, des moments d’échanges et de sensibilisation sur l’émigration clandestine. 
 
Selon le président du Conseil national de la jeunesse du Sénégal, Khadim Diop, ce forum a pour objectif de partager des informations avec la jeunesse. « Nous sommes en train de faire le tour du Sénégal pour sensibiliser les jeunes sur les conséquences de l’émigration clandestine. Car depuis 2018, le Conseil national de la jeunesse en partenariat avec la fondation Konrad Adenauer, nous faisons le tour du Sénégal pour sensibiliser les jeunes sur la migration mais aussi montrer les potentialités économiques dans toutes les régions du Sénégal, car la jeunesse est une compétence transférée aux collectivités territoriales pour lutter contre le chômage des jeunes et (faciliter) leur insertion à l’entrepreneuriat », souligne-t-il.
 
Pour lui, l’État est en train de faire des efforts mais c’est insuffisant par rapport à la demande car, chaque année, 20000 jeunes sortent des écoles de formation alors que tous les jeunes ne peuvent pas être des fonctionnaires.
 
Madame Bocandé de la fondation Konrad Adenauer quant à elle, souhaite encourager les jeunes à bien creuser l’histoire et la culture du Sénégal pour s’en inspirer. En Europe, aujourd’hui, constate-elle, les temps sont durs et le développement n’est pas aussi favorable d’autant plus que les pays industrialisés sont en train de détruire la nature.
 
Quant à Silmang Ndiaye, président du Conseil régional de la jeunesse de Kaolack, il a profité de ce forum pour lancer un message aux jeunes, afin de combattre ce phénomène avec le slogan « Tokk fi Tékki fi », car déclare-t-il, le Sénégal dispose de potentialités et de ressources pour développer nos localités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *