Éthiopie: les forces du Tigré revendiquent des tirs de roquette sur Asmara

Éthiopie: les forces du Tigré revendiquent des tirs de roquette sur Asmara
Spread the love

Vue d'Asmara, capitale de l'Érythrée.
Vue d’Asmara, capitale de l’Érythrée. © REUTERS/Thomas Mukoya

C’est peut-être une étape majeure dans le conflit qui oppose depuis maintenant douze jours l’Éthiopie à la province dissidente du Tigré, dans le nord du pays. Le Front de libération des peuples du Tigré, le TPLF, a revendiqué ce dimanche 15 novembre des tirs de roquette qui ont visé samedi la capitale de l’Érythrée voisine. En l’accusant de collaborer avec les forces éthiopiennes.

PUBLICITÉ

Plusieurs roquettes ont visé l’aéroport d’Asmara, la capitale érythréenne. Il y en aurait eu quatre, selon la radio érythréenne d’opposition Erena, basée à Paris. Si les explosions ont été confirmées à RFI par un diplomate en poste à Asmara, aucun bilan n’est disponible à ce stade. Des habitants ont-ils été tués ou blessés ? Ces frappes ont-elles atteint et endommagé l’aéroport visé ? Pour le moment, on l’ignore. L’Érythrée n’a toujours pas communiqué officiellement sur ces frappes

« Cible légitime »

Le président de la région éthiopienne dissidente du Tigré, Debretsion Gebremichael, a officiellement revendiqué ces tirs. Il affirme que « les forces éthiopiennes utilisent l’aéroport d’Asmara » pour faire décoller des avions qui bombardent le Tigré. Ce qui en fait, selon lui, « une cible légitime ».

« Sur plusieurs fronts »

Ce dirigeant du TPLF affirme également que les forces érythréennes sont présentes au Tigré « sur plusieurs fronts » et « depuis plusieurs jours ». Des accusations démenties par Asmara, mais confirmées au correspondant de RFI en Éthiopie par plusieurs sources.

Cela aurait notamment été le cas dans la ville d’Humera, théâtre d’une longue bataille finalement perdue par les combattants du TPLF, qui les prive ainsi d’un accès au Soudan, très important en termes d’approvisionnement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *