TROISIÈME MANDAT ET STATUT DE L’OPPOSITION, Ahmadou Bamba THIOUNE s’y prononce

TROISIÈME MANDAT ET STATUT DE L’OPPOSITION,  Ahmadou Bamba THIOUNE s’y prononce
Spread the love

TROISIÈME MANDAT ET STATUT DE L’OPPOSITION

Monsieur le président,
La démocratie repose sur un certain nombre de valeurs, d’attitudes et de pratiques qui peuvent prendre différentes formes et expressions selon les cultures et les sociétés du monde: la tolérance, la solidarité, le compromis, l’égalité et l’équité, le respect…

Monsieur le Président,
La vie est un mandat qui, tôt ou tard, arrive à expiration. Rakia Limam
Votre vie de président de la République du Sénégal est un mandat…et ce mandat expire en 2024.

Rappel monsieur le Président
~Article 27 ( constitution de 2001)
La durée du mandat du Président de la République est de sept ans. Le
mandat est renouvelable une seule fois.
Cette disposition ne peut être révisée que par une loi référendaire.

~Article 27
Article premier de la loi constitutionnelle n° 2016-10 du 05 avril 2016 portant révision de la Constitution (JORS, numéro spécial 6926 du 07 avril 2016, p.
505), article modifiant et remplaçant l’article 27.
« La durée du mandat du Président de la République est de cinq ans.
Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs ».

Juste pour vous rafraîchir la mémoire

Monsieur le Président,
La réforme constitutionnelle de 2016 concernait la durée et <NON> la limitation des mandats.
La limitation des mandats à 2 (deux) était déjà réglée par la constitution de 2001.

Monsieur le Président,
Oui,la durée du mandat est de 5 ans.

Questions :
1) Vos 7 ans au pouvoir,2012-2019, est-ce un mandat ?
2) N’est-ce pas en 2016,vous aviez demandé au conseil constitutionnel de réduire votre mandat de 7 à 5? Que le conseil avait refusé.
Réponse : les 7 ans au pouvoir est un mandat.
Et un autre mandat 2019-2024.

Monsieur le Président,
N’est-ce pas,nul ne peut faire plus de 2 (deux) mandats consécutifs ?
Alors le débat est clos.

Monsieur le Président,
Nous vous demandons des élections libres, transparentes et démocratiques et NON un CHEF d’une opposition télécommandée et téléguidée même si votre intention et de la réduire à sa plus simple expression.

Monsieur le Président,
Dans une démocratie des convictions divergentes, voire opposées, peuvent coexister du moment que chacun respecte la liberté d’opinion d’autrui.

Monsieur le président,
C’est la non-observation de ce principe élémentaire de la démocratie qui explique l’apparition d’Etats atypiques, démocratiques dans leurs inspirations, autoritaires dans leurs aspirations.
Un tel Etat se détache progressivement du jeu des institutions, devenant ainsi un danger pour la république.
Mais notons que les partis politiques d’opposition constituent la garantie de l’exigence républicaine ; en tant que tels, ils méritent le respect de la part du pouvoir, ce respect doit se traduire par :
L’organisation correcte des élections.
Juste pour vous dire, faciliter l’obtention de la carte d’identité comme celle de l’électeur est une prérogative obligatoire et sans excuse du seul ministère de l’intérieur ; même si le ministre en question est issu de votre parti.
Nous concernant,
Être CHEF de l’opposition ou d’une opposition n’est pas notre objectif,mais plutôt revenir aux commandes et libérer le peuple sénégalais de ses souffrances.

Ahmadou Bamba THIOUNE, Eternel Wadiste SG UJTL Mbacké
ambamba4@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *