GESTION DU CORONAVIRUS : LE SÉNÉGAL ADOPTE UNE NOUVELLE STRATÉGIE

GESTION DU CORONAVIRUS : LE SÉNÉGAL ADOPTE UNE NOUVELLE STRATÉGIE
Spread the love

news-details

PANDÉMIE

Les services du ministère de la Santé et de l’action sociale ont, ce jeudi, fait le point du mois sur la gestion de la Covid-19. Dans son intervention, Dr Abdoulaye Bousso, Directeur du Centre Centre des opérations d’urgence sanitaire (COUS) a indiqué que la stratégie mise en place jusque là doit être réajustée. Selon lui, aujourd’hui, l’accent doit être mis sur les malades et la protection des personnes vulnérables. « Il faut faire focus sur ces personnes et d’essayer de réduire cette mortalité pour pouvoir maitriser cette épidémie et ses conséquences négatives », a explique Dr Bousso.

Également, , une nouvelle décision a été prise sur les tests. Lesquels, informe-t-il, ne se feront désormais que sur les personnes qui sont symptomatiques et vulnérables. Ce qui veut dire le test systématique qui se faisait sur les personnes contactes qui n’ont pas de symptômes va être arrêté. Concernant la prise en charge à domicile, il souligne que ce n’est pas une première au Sénégal. Et, si cette stratégie a été adoptée c’est parce qu’elle donne des résultats probants.

« Ce que nous avons vu c’est que certaines populations remplissent des conditions pures être prises en charge à domicile. Il y a un fait important qui nous pousse à y aller parce que nous avons des cas de refus. Avec l’augmentation de la stigmatisation, il y a eu des cas de refus et nous avons plus de 200 personnes qui refusent d’aller dans les centres de traitement. Ces personnes, nous ne pouvons pas les abandonner. Nous sommes obligées de les prendre en charge. Et, c’est dans ce cadre là que cette stratégie va être développée et renforcée », indique Dr Abdoulaye Bousso.

Avant d’ajouter : « à ce jour nous avons déjà plus de 200 personnes entre Dakar et Diourbel qui ont été guéries à domiciles. Nous avons une meilleure maitrise, une meilleure connaissance de la transmission de cette maladie et nous avons qu’une personne peut être positive et vivre en famille en respectant les mesures barrières suivies par les équipes du ministère de la santé et de l’action ». A l’en croire, la prise en charge à domicile va permettre de soulager les structures de santé hospitalières et extrahospitalières et de mettre l’accent sur certaines structures pour les personnes qui ont des symptômes. Ce, parce qu’il y a les cas sévères qui doivent être pris en charge dans les structures de santé.

Avec l’ouverture des frontières, la stratégie mise en place c’est que tous les passagers fassent leur test avant de renter dans le territoire national. Pour les personnes qui doivent voyager, des laboratoires seront désignés pour faire les tests au niveau du Sénégal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *