Force Covid-19 : Le privé rejette le Milliard de l’Etat

Force Covid-19 : Le privé rejette le Milliard de l’Etat

Spread the love

Single Post
collectif des écoles privées en colère
Les promoteurs d’écoles privées sont mécontents. Ils estiment que le milliard que l’Etat leur a octroyé dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19 est insignifiant.  Le collectif qui regroupe les écoles privées du Sénégal a annoncé, hier soir, que le montant d’un milliard alloué à leurs établissements relève d’une injustice et d’un mépris de la part des autorités.
Le porte-parole du jour informe que les écoles privées au nombre de 2835 accueillent 1 500 000 élèves. Donc, pour le milliard remis par l’Etat, chaque école se retrouve avec un montant de 350 000 francs sur 4 mois, soit 90 000 frs par école, renseigne Abass Ndour. Le collectif des écoles privées décline, dans ces conditions, le milliard offert par le gouvernement.
 « Le Collectif des écoles privées dans sa grande majorité exige une reconsidération substantielle et considérable de cet appui d’1 milliard de Fcfa alloué aux écoles privées qui crée plus de problème qu’il n’en résout car mathématiquement ladite somme rapportée au 2835 écoles privées donne chacune une quote-part de 350.000 Fcfa pour les quatre (4) mois de crise. Soit 90.000 Fcfa par école et par mois, ce qui ne couvre même pas les frais de scolarité de 5 élèves de terminale », renseigne leur porte-parole, Abass Ndour sur Iradio.
Par ailleurs, ils demandent la reprise des cours au même moment pour toutes les classes.
« Nous demandons la reprise généralisée des enseignements apprentissages pour toutes les classes du préscolaire à la terminale pour d’une part, remplir notre contrat avec les parents d’élèves en terminant les programmes et évaluer objectivement les apprenants et d’autre part, recouvrer de manière conséquente les frais de scolarité enfin d’honorer nos engagements de salaires et de loyers. Nous signalons que les enfants seront plus en sécurité à l’école que dans la rue où on les voit traîner à longueur de journée ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *