TOUBA / Membres découpés d’une dame décédée la veille – La police pour élucider une affaire de barbarie complexe.

Spread the love

Âgée de 116 ans, Sokhna Oumy Kandji devra attendre encore un peu avant d’avoir droit à son inhumation. Quelques heures après son décès et son transfèrement au niveau de la morgue des cimetières de la grande mosquée de Touba, quelques uns de ses membres ont été amputés. C’est du moins le fait qui a été dénoncé par sa fille et son petit-fils. Des propos corroborés par les laveuses de mort qui ont aussi remarqué que son menton et ses doigts ont été coupés, laissant du sang coulé… Ceci, malgré les doutes émises par le responsable de la morgue. Une barbarie inouïe qui a amené la Police de Janatu Mahwa à interpeller un homme en plus des témoins afin de tirer cette affaire au clair et de situer les responsabilités. REPORTAGE…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *