Immolations, marches et vol à l’arraché : Failles dans le périmètre sécuritaire du palais

Immolations, marches et vol à l’arraché : Failles dans le périmètre sécuritaire du palais
Spread the love

Le niveau d’insécurité au Sénégal, particulièrement à Dakar, n’épargne même pas l’environnement du palais de la République. Cette affaire de vol à l’arraché, perpétré ce week end par deux (2) jeunes à bord d’un scooter, est loin d’être anodin. Il s’y ajoute les cas d’immolation et la marche contre la hausse du coût de l’électricité lors de laquelle, Guy Marius Sagna s’était agrippé aux grilles du palais, trompant la vigilance des forces de l’ordre.

Périmètre vulnérable…

Ces deux (2) larrons ont arraché le sac d’une Européenne, âgée d’une soixantaine d’années, alors qu’elle marchait tranquillement en compagnie d’une amie.
Un acte qui s’est produit au niveau du carrefour de l’avenue Léopold Sédar Senghor, ex-Roume, non loin du siège de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES).

Pas de secours efficient

Alertés par les cris, des témoins de la scène ont tenté de secourir la victime mais en vain. La rapidité d’exécution des voleurs a été telle qu’ils ont réussi à prendre la clé des champs et disparaître dans la nature.

Laxisme ou amateurisme sécuritaire ?

Au delà de ce cas de vol, il y a lieu de se poser également la question suivante : Y’aurait-il défaillance dans le périmètre sécuritaire du palais de la Répubique ?
Au regard des scènes d’immolation dont le perron du palais a été plusieurs fois le théâtre et le cas Guy Marius Sagna qui avait réussi à tromper la vigilance des forces de l’ordre lors d’une marche contre la hausse du coût de l’électricité, avant de s’agripper aux grilles du palais, un certain nombre de questionnements alerte naturellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *