Societe 

Dakar, capitale frappée par une inquiétante pénurie d’eau

Depuis jours, la capitale Sénégalaise est frappée par une pénurie d’eau qui a fini de plonger les populations dans l’inquiétude. Le robinet ne coule plus depuis plusieurs jours dans beaucoup de foyers.

Dakar sans eau

Les ressources en eau ne sont que peu disponibles et ne couvrent plus les besoins de la population de la région de Dakar. La banlieue quant à elle est plongée dans une situation plus ennuyante. Depuis lors,  le gouvernement n’a toujours pas communiqué sur ce fait qui inquiète,  si l’on sait que l’eau est sans nulle doute liée à la santé. Une habitation sans eau, ils savent bien, reste à l’évidence une habitation en proie aux maladies.

L’Etat invité à réagir

Gouverner, c’est prévoir. Il nous faut aujourd’hui, plus que jamais, repenser notre stratégie de sécurité nationale si tant est qu’il en existe, élaborer des scénarios de catastrophe et dégager des options viables qui nous permettent d’anticiper, ou d’avoir des réactions rapides face à cette récurrence de coupure d’eau.

Personne ne peut vivre sans eau puisque le corps humain en est constitué à plus de 65%… Bien qu’il s’agisse d’un droit pour tous, encore 2,1 milliards de personnes ne disposent pas d’eau potable chez elles. Et chaque jour, plus de 1 000 enfants de moins de 5 ans meurent des conséquences d’une eau insalubre.

Des maladies…

Sans eau les êtres humains ne peuvent survivre plus de trois jours. N’ayant pas accès à une eau potable, de nombreuses personnes sont donc contraintes de se contenter d’une eau polluée, sale ou infectée. Or « cela est un risque sanitaire majeure pour les enfants en bas âge qui sont les plus sensibles à la qualité de l’eau qu’ils consomment », indique l’association Vision du Monde. En effet, « d’une eau contaminée découlent de nombreuses maladies, telles que le choléra, le paludisme, le saturnisme, ou bien les diarrhées ».

…Sans toilettes propres.

Souvent l’eau est contaminée par les excréments. L’accès à l’eau potable est ainsi étroitement liée à l’accès à des sanitaires salubres. Un besoin essentiel alors qu’un tiers de la population mondiale n’a pas accès à des systèmes d’assainissement améliorés.

Mortalité maternelle.

Autre conséquence du manque d’accès à une eau propre, « plus de 800 femmes meurent chaque jour de complications qui surviennent pendant la grossesse ou l’accouchement », ajoutent les Nations Unies. En partie causées par un manque d’hygiène, pour laquelle une eau propre est nécessaire.

L’eau, un droit humain

« Le droit de l’être humain à l’eau signifie que chacun, sans discrimination, a le droit à un approvisionnement suffisant, physiquement accessible et à un coût abordable, d’une eau potable et de qualité acceptable pour les usages personnels et domestiques, qu’il s’agisse de boisson, d’assainissement individuel, de lavage de linge, de préparation des aliments ou d’hygiène personnelle et domestique », souligne l’ONU.

Share this:

Related posts

Leave a Comment