( 13 PhotoS ) Nigeria : Bill Gates et cinq présidents invités au mariage de la fille d’Aliko Dangote

( 13 PhotoS ) Nigeria : Bill Gates et cinq présidents invités au mariage de la fille d’Aliko Dangote

- in Actualité, PEOPLE
0
Spread the love
Post Views = 172

Nigeria : Bill Gates et cinq présidents invités au mariage de la fille d’Aliko Dangote

Fatima, la fille du milliardaire nigérian Aliko Dangote, s’apprête à épouser Jamil, le fils pilote de l’ancien inspecteur général de la police, M. Abubakar.

Le mariage qui est considéré comme l’un des plus attendus de tous les mariages au Nigéria sera célébré en mars 2018 à Eko Hotels and Suites à Lagos.

Pulse rapporte qu’environ cinq présidents dans le monde et tous les anciens présidents du Nigeria sont invités à ce mariage ainsi que le célèbre milliardaire et patron de Microsoft, Bill Gates. Le magnat aurait déjà confirmé son intention d’assister au mariage.

Jamil Abubakar est le premier fils d’Abubakar. Il est diplômé de l’Université de Kingston aux États-Unis et travaille actuellement avec Elite Airlines.

La fille d’Aliko Dangote épousera Jamil Abubakar dans un mariage prestigieux en mars 2018

Fatima Dangote qui est la fille de l’un des hommes les plus riches du monde, épousera Jamil Abubakar, fils de l’ex policier IG, Mohammed Abubakar.

Jamil Abubakar est le premier fils d’Abubakar et diplômé en informatique et multimédia de l’Université de Kingston. Il est pilote et travaille actuellement avec Elite Airwings.

Selon les déclarations, tous les anciens présidents du Nigéria sont invités au mariage de Fatima et Jamila.

Contrairement au mariage de la première fille de Dangote, Halima et Bello dans la ville de Kano il y a quelques années, le mariage qui aura lieu en mars 2018 promet d’être étoilé.

Comments

comments

Facebook Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may also like

KAOLACK:Baye CISS »je ne savais pas qu’on a un maire… »

Spread the lovePost Views = 1672« Travailler pour Kaolack